La Belgique ne manque pas de ressources humoristiques. Après le moment drôle offert par la SNCB, aujourd’hui nous vous proposons de vous régaler avec les perles de la police belge.

Attention c’est parti !

 

“Soudain, la voiture recula pour mieux avancer.” C’était peut-être la voiture de Marty Mac Fly ?

“Comme il devait être pris en charge au plus vite par un asile d’aliénés, il a été conduit au poste de police!” Il était presque au bon endroit !

“Le défunt a formellement reconnu son agresseur.” De l’au-delà ?

“Si la fenêtre du bureau n’avait pas été ouverte, elle aurait été fermée, ce qui lui aurait permis de s’enfuir…” JCVD sort de ce corps !

“Les neufs coups de couteau sur le cou et le visage de la victime laissaient croire à une mort qui n’était pas naturelle.” Ah Bon ? 

“L’homme était assez lucide pour constater qu’il n’avait plus toute sa lucidité.” Au moins il est honnête.

“Le récidiviste n’avait jamais rien eu à se reprocher.”  Oui, bon. Pas certain quand même.

“Pour sortir, il est clair que l’homme avait d’abord dû entrer.” J’ai envie de dire élémentaire mon cher Watson !

Nous avons donc pu constater qu’il n’y avait rien à constater. Ses explications étaient si embrouillées que nous avons dû le relâcher, faute d’avoir la preuve que nous pouvions comprendre ses explications.”  Vous avez compris quelque chose ? parce que moi pas….

“L’infraction fut constatée par la police deux jours avant qu’elle n’ait lieu.” Alors là, ils sont très forts. Ou alors ils travaillent avec Code Quantum.

“Le plaignant, visiblement en état d’ébriété, prétendait s’appeler Jésus et signa le formulaire d’une croix.” Et si c’était vraiment Jesus ! On y a pensé à ça ?

“Le pendu est mort noyé.” Euuhhh. Ok. Dans sa baignoire ?

“Le policier pu frapper son agresseur à la tête sans difficulté, son arme étant parfaitement réglementaire.” Si l’arme était réglementaire…..

“Mort sur le coup, l’homme avait déjà été victime d’un accident identique l’an dernier.” Donc il est mort 2 fois. Bien bien.

“Le suspect s’est alors décidé à passer aux aveux sans même qu’on ait à le frapper.” L’opportunité manqué quoi.

De rien, c’est cadeau

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *